Un savoir-faire ancestral, la technique du bronze à la cire perdue

Crédit photo : Michel Dartenset
Crédit photo : Michel Dartenset

   

 

 

 

    Cette méthode consiste à confectionner avec de la cire d'abeille la figurine désirée. Quand l'objet est terminé, il est recouvert avec de l'argile qui, une fois séchée, est passée au feu.  

 

    Sous l'effet de la chaleur, la cire s'écoule par un orifice percé dans l'argile. La cire est donc "perdue" d'où le nom donné à cette technique.

 

Le moule qui en résulte est ensuite rempli d'un métal en fusion, le bronze, alliage de cuivre et d'étain.

 

    Lorsque le métal a refroidi, le moule de terre est brisé. Apparaît alors l'objet initialement fabriqué en cire.

 

    Après lui avoir  enlevé à la lime les coulées grossières, l'artiste peut le personnaliser : mat ou poli, brillant ou patiné, de couleur noire  ou brune... Ce qui fait que chaque pièce est unique.

 

 

 

 

 

 

Contact :

 

Bamadou TRAORE

Secteur 04 Koko

01 B.P. 1185

BOBO DIOULASSO

Burkina Faso

Tél : (226)70.23.59.64

tramadou58@yahoo.fr

 

ASSOCIATION

SIDJIMAYA CULTURE

 

Tél : (33) 05.53.58.15.25

sidjimayaculture@orange.fr